Prière de laisser tranquille

Deux femmes, une aime
autre aimerait.
C’est au bord du lac que ça
se passe, arrive.
Une aime, autre peur de perdre
deux aimeraient
y croire, encore un peu
avancées – (en) avalanche.
Un lac deux femmes, une cage
personne n’est enfermé
respire encore.
Une aime autre l’aimerait
enfermée, cadenas perte
amitié.
Un saut, deux sauts, mouillées,
chemisiers collent, subliment
les corps, l’amitié, l’autre moitié
scellée.
Chair, deux poules, odeur de
vases courbes, regards croisés,
lèvres serrées, c’est là que
ça ne passe.
Deux femmes, une aime
autre caresse, se caresse
et regarde.
L’eau ruisselle et n’en revient pas
tant frissons courent,
parcours insinuent propager,
comme propagande
du désir, amitié.

Prière de laisser tranquille

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s